L’ORIBUS N°86 -janvier 2013

Une archéologue saxonne dans la vallée de l’Erve
Ida Wilhelmina von Boxberg 1806-1893
Jean-René Laduré
Actuellement, la vallée de l’Erve, et particulièrement les grottes Margot et Rochefort, font l’objet d’un important travail de recherche archéologique. Il poursuit un processus amorcé dès le dix-huitième siècle, continué de façon conséquente au dix-neuvième. Parmi les scientifiques qui ont œuvré durant ce dernier siècle, la baronne Ida von Boxberg dont le rôle est à souligner tant la place de la femme était alors marginale dans cette discipline.

En marge de la guerre d’Algérie, un événement oublié :
Le jumelage Mayenne-Kerrata
Rémy Foucault
En 1959, répondant à l’appel du gouvernement, les conseils généraux de la Sarthe et de la Mayenne décidèrent de jumeler leur département avec l’arrondissement de Kerrata en Algérie. Ce parrainage visait à participer à l’effort de développement de l’Algérie. Le déplacement de la délégation métropolitaine sur place nous laisse un intéressant témoignage sur la situation de ce territoire mais aussi sur la vision que certains élus pouvaient en avoir.

Les réfugiés du Pas-de-Calais
Bernard Flahaut
En 1944, au plus fort de l’offensive alliée contre l’Allemagne, certaines parties du territoire français sont soumises à d’intensifs bombardements obligeant souvent les populations citadines à chercher refuge dans les campagnes moins exposées. Des replis organisés, surtout pour les enfants, sont mis en place. Ce fut le sort des enfants d’Etaples (Pas-de-Calais) qui résidèrent pendant de longs mois en Mayenne, terre inconnue voire dépaysante.

La Bouillotte 1855-1858
Jocelyne Dloussky
Dans ce numéro, nous parcourons l’actualité mayennaise, nationale et internationale dans les années 1855, 1856, 1857 et 1858. Les nouvelles sont variées : grâce au nouveau chemin de fer, Laval n’est plus qu’à huit heures de Paris, la guerre sévit, lointaine, en Crimée et en Chine, Laval est érigé en évêché, la crise sévit aussi bien à Aron qu’aux États-Unis, la Vierge serait apparue à Lourdes…

Ascension sociale et notabilité d’une famille de la vallée de l’Erve aux XVIIe et XVIIIe siècle
Les Aveneau
David Audibert
Nous sommes dans la vallée de l’Erve, aux dix-septième et dix-huitième siècles. Les cités de ce territoire, et particulièrement la principale d’entre elles, Sainte-Suzanne, connaissent alors une période plutôt prospère qui attire une bourgeoisie marchande et administrative. La famille Aveneau, marchands laboureurs au seizième siècle, dans l’ouest du Bas Maine, va migrer vers la vallée de l’Erve et accéder au rang de la bourgeoisie.

Les bourreaux sous l’Ancien Régime et dans la société contemporaine
Les Durand, la dernière dynastie de bourreaux lavallois
Olivier Jamelin
Tant qu’il a existé sous l’Ancien régime et dans la société contemporaine, le métier de bourreau conférait à son détenteur et à sa famille une place très marginale dans la société. Ce rejet, cette mise à l’écart, explique probablement la prégnance de l’endogamie dans ce milieu. Représentatifs de cet état de fait, les Durand furent la dernière dynastie des exécuteurs des hautes œuvres en Mayenne.

L’AFFAIRE BUSSON OU L’EXÉCUTEUR EXÉCUTÉ
Jean Steunou
Sous la Restauration, à Laval, rue de Paradis, vivait un vieux et riche rentier, un peu misanthrope, servi par une domestique peu honnête et aux fréquentations peu recommandables. C’est dans le faubourg du Pont de Mayenne que le complot fut ourdi. Monsieur Busson fut homicidé en compagnie de sa seconde servante. Le crime ne demeura pas impuni. Les assassins furent arrêtés, jugés et guillotinés et parmi eux, Jacques-Joseph Durand, le bourreau lavallois.

L’Oribus signale
Boxberg 1806 – 1893
Jean-René Laduré
Actuellement, la vallée de l’Erve, et particulièrement les grottes Margot et Rochefort, font l’objet d’un important travail de recherche archéologique. Il poursuit un processus amorcé dès le dix-huitième siècle, continué de façon conséquente au dix-neuvième. Parmi les scientifiques qui ont œuvré durant ce dernier siècle, la baronne Ida von Boxberg dont le rôle est à souligner tant la place de la femme était alors marginale dans cette discipline.