L’ORIBUS N°81 – mai 2011

Cet ouvrage présente l’école primaire en Mayenne durant les sombres années du régime de Vichy et de l’Occupation allemande.

Sous l’emprise de l’armée d’Occupation, les Mayennais, comme l’ensemble des Français, sont alors confrontés aux difficultés de la vie quotidienne, à la répression d’un régime autoritaire. La République a laissé place à l’Etat français;  » Travail, famille, patrie » a supplanté  » Liberté, égalité, fraternité ».

L’éducation des enfants est en première ligne. La reprise en main de l’Education nationale par le pouvoir est en marche. Page après page, apparaissent dans ce livre les conséquences de la fermeture des Ecoles normales, de la publication des lois répressives contre les enseignants et la révolte progressive de ces derniers contre le traitement qu’on leur fait subir, révolte qui devait conduire certains à rejoindre les rangs de la Résistance.

La vie quotidienne des enfants à l’école est également évoquée tout autant que leur utilisation au service de la propagande vichyste ainsi que l’arrivée en Mayenne de jeunes réfugiés, fuyant les risques et les dangers de leur région d’origine.

L’étude d’archives publiques et privées, l’apport de témoignages et de photographies inédites, permettent de lever un coin du voile sur cette douloureuse période de l’histoire mayennaise.