L’ORIBUS N°79 – octobre 2010

Du gymnase de Polotsk à « La Sauvagine » d’Évron
À la recherche de Victorine Rosiau
Rémy Foucault

Née à Laval en 1875, Victorine Rosiau s’est retrouvée avant la Première Guerre mondiale enseignante de français dans un lycée pour jeunes filles aisées à Polotsk, en Biélorussie. En dehors de quelques photos, on sait peu de chose sur le destin singulier de cette jeune Mayennaise. À son retour en Mayenne, en 1920, elle a ouvert à Évron un commerce de fourrures « À la Sauvagine ». Elle est décédée en 1955, à 80 ans.

PROFILS
La revue syndicale CGT de l’usine Thomson 1964-1966
Jean Steunou

La revue syndicale de la CGT à l’usine Thomson de Laval donne à voir la vie d’une entreprise au meilleur moment de la décentralisation industrielle opérée pendant les Trente Glorieuses. On y perçoit les premières difficultés du gaullisme et les revendications ouvrières du temps.

La Bouillotte
Jocelyne Dloussky

On peut adopter bien des formes pour faire de l’histoire : pourquoi ne pas choisir celle d’un journal ? La Bouillotte souhaite ainsi rendre compte de l’ambiance d’une époque, à la manière d’un quotidien ou d’un hebdomadaire. Les anecdotes, les images, les affaires qui ont passionné ou ému nos ancêtres, nous permettent de saisir les préoccupations sérieuses ou futiles qui furent les leurs et constituèrent leur vie tout simplement. Quatre pages composées d’articles courts et d’images présentent une sorte de panorama du passé mayennais sur quatre années. Il s’agit dans ce numéro, du début de la Monarchie de Juillet. L’Oribus pourra ensuite évoquer, la Révolution ou le XVIIe siècle, La Belle époque ou les transformations urbaines du XIXe siècle, bien d’autres choses encore. Surprise au prochain numéro.

Chevalier de la Broise
L’EXPÉDITION ESPAGNOLE (II)
1823 -1824
Philippe Vicente

Le roi d’Espagne Ferdinand VII se considérant prisonnier des Cortès à la suite des élections de 1822 appelle à son secours les monarques européens afin de recouvrer son pouvoir selon les principes de la Sainte Alliance. Malgré les réticences du Duc de Richelieu, l’expédition d’observation envoyée dans les Pyrénées par Louis XVIII se transforme en intervention militaire et, en janvier 1823, la France obtient par un traité secret signé à Vérone le droit de rétablir Ferdinand sur son trône en monarque absolu. Le chevalier de la Broise participe à l’expédition espagnole…

1870-1871
Les mobilisés de la Mayenne dans la guerre franco-allemande (III)
Bernard Sonneck

Après les combats de Beaumont-sur-Sarthe et Alençon, les mobilisés de la Mayenne se replient sur Pré-en-Pail. Des témoignages croisés permettent de montrer le rôle exceptionnel joué par Amédée Fichet, maire de cette ville, dans la résistance aux troupes prussiennes. On voit aussi comment le capitaine Joseph Hamard a obtenu la Légion d’honneur pour sa conduite héroïque à Gesvres, assez tard cependant pour que l’État n’ait pas à lui verser le traitement assorti à la décoration !

UBU DANS LA RUE
Jocelyne Dloussky

Treize Ubu réalisés par les 13 élèves de terminale ROC /SM ( Réalisation d’ensembles chaudronnés et de structures métalliques) du lycée Robert-Buron de Laval ont vu le jour au printemps. Installés dans la rue du Val-de-Mayenne au pied du château de Laval, ils témoignent de la créativité des chaudronniers. Ils apportent aussi à la ville fantaisie et couleurs. L’Oribus a le plaisir de vous les présenter, suivez le guide !